Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 23:26

J'ai lu dernièrement sur un forum, que je ne citerai pas parce qu'il me semble complètement inintéressant, qu'il fallait s'inquiéter du « halal », parce qu'il serait plus qu'un mode alimentaire, un mode de vie.

Avant de lancer des propos de ce genre, dans l'unique but de faire peur à la société française, et d'augmenter le taux d'islamophobie, qui est déjà malheureusement très haut, il faut commencer par expliquer les termes utilisés.

On va commencer par le terme « halal », qui a trop souvent été utilisé pendant la dernière campagne électorale présidentielle.

En France, on ne connaît ce terme que pour désigner la viande, et en général tous les plats cuisinés, que les musulmans pratiquants peuvent consommer. Dans ce sens, il est l'équivalent du terme « casher » pour les juifs pratiquants. En ce qui concerne la viande, pour en revenir à ce qui a été source de débat et de polémique dernièrement, il renvoie à la méthode d'abattage des bêtes selon le rite musulman.

Quelle est-elle et pourquoi ? Selon le rite musulman, pour que la viande d'un animal puisse être consommée, il faut qu'il soit vivant et donc conscient au moment de son abattage. On l'égorge donc, sans l'assommer au préalable, après avoir prononcé le nom d'Allah, ce qui n'est autre qu'une manière de Lui rendre grâce, et de rappeler aussi qu'on tue cette bête avec Sa permission. Il a crée les animaux, dont certains pour nous alimenter, et c'est donc avec Son autorisation qu'on le fait. Ainsi, il est strictement interdit de tuer des bêtes pour le simple plaisir, comme cela est le cas dans les corridas, les chasses à cour, ou les safaris. Soi dit en passant, le rite juif prône la même méthode d'abattage, ce qui permet aux musulmans de consommer également la viande « casher ». Notons également que cette dernière méthode, bien que la même, n'a nullement été remise en cause par les hommes politiques, à l'exception d'une fois, puis tout le monde s'est tu après la visite du grand rabbin de France au premier ministre.

Mais la question n'est pas là, alors revenons en à nos moutons. Les musulmans n'égorgent pas les bêtes pour le plaisir de les faire souffrir. Au contraire, la personne responsable de l'abattage doit être une personne experte au geste précis, pour que la mort survienne dans les quelques secondes qui suivent. Je vous rappelle que les décharges électriques que l'on fait subir aux bêtes dans les abattoirs traditionnels n'a rien d'indolore non plus, pour s'en rendre pleinement compte il suffit de faire soi-même l'expérience d'une infime décharge électrique !

Pourquoi cette méthode d'abattage ? Tout d'abord par respect pour les bêtes, et oui, n'en déplaise à tous ceux qui haïssent notre religion, les musulmans doivent respecter toutes les créatures de Dieu, et les animaux en font partie ! Ils ont été crées pour être au service de l'homme, que ce soit comme moyen de transport ou pour son alimentation. Mais il a le devoir de les respecter et de ne pas les faire souffrir. Ainsi, de même qu'il n'a pas le droit de leur imposer une charge au-dessus de leur capacité ou de ne pas les alimenter correctement, de même lorsqu'il s'agit de les abattre pour se nourrir il doit le faire le plus humainement possible.

Dans les meilleures conditions d'abattage prônées par l'Islam, mais que l'on peut difficilement appliquer à grande échelle dans les abattoirs d'aujourd'hui, l'animal ne doit absolument pas voir le couteau du boucher, pour ne pas être terrorisé, et lorsque le geste est précis, c'est la méthode la plus rapide et la moins douloureuse, puisque la mort survient dans les quelques secondes qui suivent. Cette méthode permet aussi d'évacuer tout le sang de la bête, ce qui rend la viande plus saine à la consommation. Les non-musulmans que je connais et qui ont testé la viande des boucheries arabes affirment que son goût est bien meilleur, de plus elle est moins chère. Pour ceux qui craignent que l'Islam ne soit une maladie contagieuse, qu'ils soient rassurés, consommer de la viande « halal » ne rend pas musulman ! Voilà pour ce qui est de la viande « halal ».

 

Venons en maintenant au mode de vie. Le « halal » est-il un mode de vie ? Je vous dirai sans hésiter oui, ou tout au moins il devrait l'être dans une société, ou une communauté idéale. Pourquoi ?

Le mot « halal » signifie licite, en l'occurrence ce qui est autorisé par la religion musulmane, en opposition au mot « haram » qui signifie illicite, interdit par la religion. Ces deux termes, ou ces deux notions, couvrent tous les domaines de la vie. En d'autres termes le premier renvoie au bien et le deuxième au mal. Rappelons que les trois religions monothéistes, le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam, qui ont toutes la même source, défendent les mêmes valeurs (le respect de Dieu et de toute Sa création, le respect des parents, l'honnêteté, le pardon, la générosité...) et prônent les mêmes interdits (le meurtre, l'adultère, le vol, le mensonge...). Elles ont donc, pour l'essentiel, la même conception du bien et du mal.

Une personne qui ne veut vivre que dans le « halal » va tout faire pour suivre le droit chemin selon l'Islam (et les deux autres religions) : elle sera honnête dans tous les domaines, travaillera pour vivre (parce que l'Islam défend le travail qui est considéré comme un acte de foi – la mendicité, quelle qu'elle soit étant considérée comme la pire des tares), donnera la meilleure éducation possible à ses enfants (éduquer ses enfants étant une obligation religieuse), respectera la société dans laquelle elle vit (le respect et l'aide aux voisins étant aussi une obligation religieuse)... En résumé, cette personne vouera sa vie au bien et fera tout pour éviter le mal.

Une société, ou une communauté, vouée au mode de vie « halal » ne devrait inquiéter personne, bien au contraire ! Si tel était le cas en France et ailleurs dans le monde, la criminalité, sous toutes ses formes, serait pratiquement inexistante (les prisons donc quasi vides), les écoles seraient pleines d'enfants studieux et respectueux, tout le monde travaillerait et considérerait toute aide sociale comme un déshonneur, les rapports humains seraient fondés sur le respect et l'entraide... Nous aurions une société idéale et les musulmans seraient, ce qu'ils devraient être, un modèle pour tous.

Bien sûr, la majorité des musulmans dans le monde, contrairement à leurs dirigeants, vivent en harmonie avec leur foi. En France aussi, la majorité d'entre nous vivons selon ce principe, mais nous sommes la majorité silencieuse dont personne ne parle. Par contre, les médias ne cessent de nous montrer nos brebis galeuses, les musulmans « égarés », qui sont trop nombreux à mon goût, et qui nous font honte chaque jour.

Tous ceux qui préfèrent vivre de l'aide sociale plutôt que de travailler, tous ceux qui n'éduquent pas leurs enfants, tous ceux qui ne s'expriment que par la violence, tous ceux qui emplissent les prisons... tous ceux qui vivent dans le non « halal » sont une honte pour nous tous, bons musulmans, et pour toute notre religion.

Voilà la raison pour laquelle le « halal » devrait être un mode de vie. Nous musulmans, nous y aspirons de toutes nos forces, et si tous les non-musulmans comprenaient cela, ils le souhaiteraient au lieu de le craindre ! Souhaitons qu'un jour toutes les brebis galeuses rejoignent le troupeau et vous verrez qu'on connaîtra alors des jours meilleurs dans une société et un monde enfin apaisés.



N.I.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de connaisances
  • : Mon blog traite des sujets de santé, de psychologie, de philosophie, de religion et de culture en général.
  • Contact

mes sites traduits

     

Recherche

Pages

Connaissances