Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 15:39

Le malade est par définition une personne fatiguée et souffrante. C'est quelqu'un qui appréhende les examens médicaux, les analyses et même l'avenir. Par conséquent, cette personne ne souffre pas seulement physiquement, mais aussi moralement.

C'est la raison pour laquelle le malade a besoin de la visite de sa famille, de ses proches et de ses amis. Cette visite est essentielle pour lui, car elle lui permet de renouer en quelque sorte avec le monde extérieur. Il a absolument besoin de ces visites pour le réconforter et lui redonner espoir. C'est aussi l'occasion pour lui d’extérioriser ses peurs, ses émotions et ses espoirs. Elle lui donne aussi l'occasion de bénéficier des prières des visiteurs, qui lui feront du bien. Dans ce sens, Le prophète de l'Islam, Mohammed, que la paix et la bénédiction soient sur lui, a dit : « Aucun musulman ne prononce sept fois les mots suivants, quand il visite un malade qui n'est pas mourant, sans que Dieu ne guérisse celui-ci. Ces mots sont : « Je demande à Dieu l'Inaccessible, Seigneur du Trône immense de te guérir. ». Rapporté par Attirmidi d'après Ibn Abbas. Mais cette visite est-elle bénéfique uniquement au malade ?

 

Certes, la visite du malade a des bénéfices pour le malade, mais aussi pour le visiteur lui-même, car elle lui permet de prendre conscience de la chance qu'il a d'être en bonne santé , état qu'il n'apprécie jamais à sa juste valeur. Dans ce sens, un dicton arabe dit : « La santé est une couronne au-dessus de la tête des personnes valides, que personne ne peut voir en dehors des malades ». Elle lui permet aussi de se protéger, en quelque sorte, de la maladie qui affecte le patient qu'il visite, à condition de prononcer l'invocation qui suit. Selon un hadith*  : « Celui qui voit un homme atteint d'une maladie quelconque et dit (en lui-même) : « Louange à Dieu qui a écarté de moi la maladie qu'il t'a infligée et qui m'a donné la préférence sur beaucoup de ceux qu'Il a crées. Il ne sera pas atteint de cette maladie quelle qu'elle soit, durant toute sa vie ». Rapporté par Ahmed, Attirmidi, Ibn Maja, Ibn Assani et Al Baihaqi d'après Ibn Omar. Par ailleurs, cette visite lui vaudra une bonne action auprès de Dieu, Qui l'en récompensera dix fois plus.

 

Un autre hadith insiste sur l'importance de rendre visite aux malades et la récompense céleste qui en résulte. Ainsi, le Prophète a dit : « Lorsque l'un de vous entreprend de visiter son frère malade, il cueille les fruits et les fleurs du Paradis jusqu'à ce qu'il en vienne à s'asseoir (près du malade). Lorsqu'il s'assied, il se voit complètement recouvert par la miséricorde de Dieu. Si cette visite a lieu en matinée, soixante-dix milles anges imploreront les bénédictions de Dieu sur lui jusqu'au soir. Et si elle a lieu en soirée, soixante-dix milles anges imploreront les bénédictions de Dieu sur lui jusqu'au matin. ». Rapporté par Tirmdhî, Ibn Mâjâ et Ahmad.

 

Nous avons évoqué les bénéfices de la visite du malade pour le patient et pour le visiteur, mais y a-t-il des comportements à éviter à cette occasion ? Oui, en voici quelques uns :

 

  •  
    • Ne mentionnez pas la mort auprès d'un patient même si vous savez qu'il est en fin de vie. Dans ce sens, le Prophète Mohammed, que la paix et la bénédiction soient sur lui a dit : « Lorsque vous visitez un malade, éloignez de son esprit l'idée de la mort. Cela ne retarde en rien ce qui doit lui arriver, mais cela soulage son esprit. ». Rapporté par Attirmidi et Al Baihaqi d'après Abou Saïd.

    • Si vous êtes enceinte, lorsque vous rendez visite à une femme qui vient de faire une fausse couche, ne parlez pas du bébé que vous portez ! De même ne dites pas à un homme qui vient d'être amputé que vous allez au foot ! Cela paraît tellement évident et pourtant de telles situations ont été vécues !

  •  
    • Avant d'entrer dans la chambre du malade, assurez-vous que vos mains sont propres, car ses dernières sont des vecteurs de germes et de bactéries, qui pourraient lui transmettre une maladie nosocomiale, qui ne s'attrape qu'en milieu hospitalier et qui ne pourrait qu'aggraver son état de santé

    • Ne vous asseyez pas sur le lit du malade, car c'est l'endroit où il y a le plus de germes et de bactéries, car vous risquez de les transporter chez vous.

    • Ne monopolisez pas la parole, car, dans ces circonstances, c'est le patient qui a le plus besoin de s'exprimer et d'être écouté, et non le contraire.

    • Votre visite ne doit être ni trop courte pour ne pas frustrer le patient, ni trop longue pour ne pas l'agacer et le fatiguer, sauf dans le cas de conjoints.

    • N'abordez pas les sujets qui fâchent, car le malade a besoin de paix et de tranquillité.

 

La plupart de ces conseils relèvent du simple bon sens, mais on n'y pense pas toujours. Alors, n'oubliez jamais de rendre visite aux malades que vous connaissez. Ils vous en seront reconnaissants, et Dieu encore plus. N'oubliez pas non plus, que les rôles pourraient être renversés et pensez alors au plaisir que vous auriez à recevoir la visite de personnes que vous appréciez !


 

*Un hadith est un recueil de tradition concernant les actes et les paroles du Prophète Mohammed, que la paix et la bénédiction soient sur lui.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de connaisances
  • : Mon blog traite des sujets de santé, de psychologie, de philosophie, de religion et de culture en général.
  • Contact

mes sites traduits

     

Recherche

Pages

Connaissances